Tout savoir sur la reconversion professionnelle à 50 ans


Posté le 10 novembre 2022

La reconversion professionnelle touche toutes les tranches d’âges, y compris les 50 ans et plus. Considérés comme des « seniors », les quinquagénaires n’hésitent plus à se lancer dans une nouvelle orientation professionnelle. Parfois, il s’agit d’un choix imposé, à la suite d’un licenciement économique, par exemple. Quelles sont les étapes à suivre pour réussir sa reconversion professionnelle à 50 ans ? Quels atouts faut-il mettre en avant ? Quel métier pour les plus de 50 ans ?

Reconversion professionnelle à 50 ans : pourquoi il faut oser

Les quinquagénaires ont longtemps été victimes d’une certaine discrimination dans le monde du travail. Changer de métier à 50 ans était considéré comme très risqué, voire synonyme de chômage de longue durée. Aujourd’hui, les mentalités changent. Se reconvertir à 50 ans devient, au contraire, une opportunité d’exercer un métier qui nous plaît et nous correspond vraiment.

Reconversion professionnelle après 50 ans : un nouveau challenge

Le décalage intergénérationnel était criant il y a une décennie ou deux. A titre d’exemple, les quinquagénaires d’il y a 20 ans étaient considérés comme peu compétents en informatique.. Aujourd’hui, les décalages ne s’avèrent plus aussi évidents. S’inscrire à une formation et se reconvertir à 50 ans sont des décisions qui se perçoivent comme de nouveaux challenges à relever.

La retraite n’est plus aussi proche et, globalement, les êtres humains vivent plus longtemps en meilleure santé. Les solides compétences acquises tout au long de leur parcours professionnel jouent en faveur des plus de 50 ans. Enfin, l’allongement de la durée des études et le fait que les carrières complètes dans une même entreprise se raréfient, change également les priorités des employeurs.

 

Se reconvertir à 50 ans : quels atouts mettre en avant ?

Pour se démarquer et franchir avec succès le tournant d’une reconversion professionnelle à 50 ans, il faut apprendre à valoriser son profil.

L’expérience

En général, la carrière d’un cinquantenaire se compose d’au moins 20 ans d’expérience professionnelle. Les compétences acquises lors de cette période s’avèrent incomparables face à un débutant, notamment en matière d’organisation du travail et de management d’équipe.

À lire aussi : Les managers de transition : tous des seniors ?

Comment changer d’orientation à 50 ans ?

Qu’importe l’âge, un changement de vie professionnelle s’opère étape par étape. Dans un premier temps, il faut se poser les bonnes questions :

  • Pourquoi changer de métier ?
  • Quel sens souhaitez-vous donner à votre vie ?
  • Quels métiers répondent à vos exigences ?
  • Quels sacrifices êtes-vous prêt à surmonter ?
  • Quelles formations sont nécessaires pour exercer les métiers choisis ?
  • Quel investissement financier cela représente-t-il ?

Puis il faut appliquer plusieurs méthodes et outils pour répondre facilement à ces questions :

  • faire un bilan de compétences ou une validation des acquis de l’expérience (VAE) ;
  • rencontrer des personnes qui exercent déjà ce métier ;
  • rechercher les formations adéquates ;
  • effectuer un stage ;
  • trouver des aides d’accompagnement et de financement (CPF, aide individuelle à la formation, aide de retour à l’emploi et formation, etc.).

Changer de métier à 50 ans : les secteurs qui embauchent

Quel métier pour les plus de 50 ans ? Plusieurs secteurs proposent des opportunités de marché aux quinquagénaires.

Ainsi, les secteurs de la santé et des nouvelles technologies apprécient les profils des cadres commerciaux au-delà de la cinquantaine.

Dans le domaine du BTP (Bâtiments et travaux publics), les professionnels de plus de 50 ans peuvent se présenter à des postes de chefs de chantier ou d’ingénieurs.

Les profils expérimentés sont aussi valorisés dans le commerce et la distribution. Les compétences managériales et une expérience professionnelle conséquente s’avèrent essentielles dans les métiers de l’industrie et de la production.

Enfin, les professions de la comptabilité, du contrôle de gestion, des RH et du juridique proposent des opportunités de reconversions aux plus de 50 ans.

Les quinquagénaires sont particulièrement recherchés dans les petites et moyennes entreprises (PME) pour leurs capacités à être immédiatement opérationnels. Les grandes structures privilégient plutôt la formation des juniors en interne.

> À lire aussi : Comment gérer les conflits intergénérationnels en entreprise ?

Groupe Fed accompagne entreprises et candidats dans leurs besoins de management de transition. Pour toute information complémentaire, contactez-nous.