Quelles actions pour améliorer la qualité de vie au travail des collaborateurs ?


Posté le 19 avril 2021

La qualité de vie au travail fait partie des problématiques les plus importantes dans une entreprise. Elle favorise le bien-être des collaborateurs et contribue au bon développement de l’entreprise. Mais, concrètement, que mettre en place et à quel niveau ? Découvrez nos conseils afin de savoir quelles actions amélioreront la qualité de vie au travail de vos collaborateurs.

La qualité de vie au travail : qu’est-ce que c’est ?

La qualité de vie au travail, ou QVT, regroupe tous les leviers permettant de combiner le bien-être des collaborateurs et l’efficacité de l’entreprise. Il existe une définition proposée par l’Accord national interprofessionnel (ANI), datant du 19 juin 2013, qui explique que la QVT « désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises ».

La qualité de vie d’un salarié comprend plusieurs critères, allant de sa bonne santé mentale et physique à ses relations sociales, en passant par son niveau d’indépendance, et son rapport à son environnement de travail et ses spécificités.

Avant de détailler les actions visant à améliorer la qualité de vie au travail, il est important de noter que se dégagent six grands axes, définis par l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT) :
• l’organisation du travail ;
• l’équilibre entre la vie personnelle et professionnelle ;
• les relations sociales et professionnelles ;
• les moyens de travail ;
• l’environnement de travail ;
• la réalisation et le développement personnel.

Vos pistes de réflexion sur les améliorations à apporter doivent donc tourner autour de ces six facteurs clés.

Pourquoi améliorer la qualité de vie au travail ?

Mettre en place des actions visant à améliorer la qualité de vie au travail de vos collaborateurs entraîne des retombées positives, aussi bien d’un point de vue humain qu’économique pour l’entreprise.

La santé des collaborateurs

Premier point important : de meilleures conditions de travail réduisent les risques de stress et améliorent la santé physique et mentale des collaborateurs. Améliorer la QVT s’inscrit directement dans la prévention des risques psycho-sociaux en entreprise.

Une réduction des coûts

Dans la lignée du point précédent, un collaborateur serein dans son travail, en bonne santé physique et psychique, est moins enclin aux absences et aux arrêts maladie. Conséquence pour l’entreprise : moins de turnover en interne et une baisse des coûts liés au remplacement des salariés.

Des performances accrues

Améliorer la qualité de vie au travail impacte positivement le bien-être des collaborateurs. Et des salariés épanouis se montrent plus productifs dans leurs tâches et leurs missions quotidiennes, remplissent leurs objectifs et contribuent au bon développement de l’entreprise. Mieux, la QVT permet de développer également le sentiment d’appartenance de vos salariés et leur fidélisation. Un aspect forcément positif pour une entreprise.

> À lire aussi : Que faire pour bien reprendre le travail après un burn-out ?

4 moyens d’améliorer la qualité de vie au travail des collaborateurs

Plusieurs leviers et actions peuvent vous permettre d’améliorer la qualité de vie au travail. Voici des exemples à mettre en place à travers quatre grands thèmes.

1. Travailler dans un environnement serein

Cela peut paraître évident, mais la première des clés pour améliorer la qualité de vie au travail reste d’œuvrer pour que le climat soit agréable, paisible. Idéalement, il convient de développer un esprit d’équipe entre les collaborateurs. Cela peut par exemple passer par la préservation d’une réelle égalité professionnelle, l’instauration d’un management participatif, ou par de petits événements comme des activités de team building.

À défaut d’une complicité entre les salariés, il convient surtout de régler ou d’éviter au maximum les conflits qui peuvent nuire au climat social de l’entreprise et impacter négativement tout le monde. Réglez ces problèmes de façon diplomatique et veillez, autant que possible, à la bonne entente générale.

2. Soigner l’environnement de travail

Améliorer la qualité de vie au travail, c’est permettre aux collaborateurs d’évoluer dans un environnement sûr et agréable. À commencer par un entretien régulier du matériel afin de faciliter les conditions de travail et de limiter les risques d’accidents.

Pour le bien-être du salarié, certains leviers simples existent, comme la possibilité de leur laisser personnaliser leurs bureaux, par exemple, de mettre en place des outils ergonomiques, ou encore de délimiter un espace faisant office de salle de pause, voire de repos.

3. Faciliter l’équilibre entre les vies personnelles et professionnelles

L’un des leviers les plus importants pour trouver ce bon équilibre consiste à instaurer le télétravail. Un mode de travail qui s’est démocratisé ces derniers mois, notamment à cause de la crise de la COVID-19. De même, les métiers de l'assistanat et de l'office management ont considérablement évolué avec les nouvelles technologies, qu’ils utilisent désormais au quotidien. La mise en place du télétravail s’en trouve ainsi facilitée.

Dans la même optique, autoriser aux collaborateurs des horaires flexibles contribue à leur bien-être et à leur satisfaction, et impacte positivement la qualité de vie au travail. Pour beaucoup de salariés, le bon équilibre entre vie personnelle et professionnelle est directement lié aux enfants. Se mettre en contact avec une crèche à proximité de l’entreprise peut, par exemple, abonder dans ce sens.

4. Favoriser l’évolution des collaborateurs

Un bonne qualité de vie au travail passe également par un bon développement en interne et des perspectives d’évolution. À court terme, il s’agit de veiller au bien-être des collaborateurs, en s’assurant qu’ils se sentent bien et que la charge de travail est adaptée. La communication – et, si besoin, une réaction rapide – reste un bon moyen d’éviter des problèmes importants comme des burn-out.

De même, offrir plus de responsabilités aux salariés peut être un excellent moyen de les stimuler, de les impliquer et de les motiver. Vous pouvez notamment leur laisser prendre la gestion de quelques projets qu’ils conduiront à travers toutes les étapes.

Enfin, sur le plus long terme, pour les salariés intéressés, vous pouvez leur faciliter l’accès à des formations. Un bon moyen pour eux de progresser et de développer de nouvelles compétences. De même, favoriser la mobilité interne, via des promotions, peut encourager les salariés à s’inscrire sur la durée dans l’entreprise.

> À lire aussi : Pourquoi intégrer l'intelligence émotionnelle pour mieux recruter ?

Groupe Fed vous conseille et vous accompagne…

Fed Office accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.


Les commentaires

No comment picto Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !


Poster votre commentaire

Vous devez être inscrit et connecté pour commenter les articles

M'inscrire Me connecter