En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.

Nomadisme en entreprise : quelles sont les professions les plus touchées ?


Posté le 02 juin 2014

En France, seulement 10 à 15% des salariés pratiquent le nomadisme en entreprise, contre environ 18% en Europe. Fed Office fait le point sur ce nouveau mode de travail et vous propose de découvrir quelles sont les professions les plus concernées par le nomadisme.

Le nomadisme en entreprise, c’est quoi ?

On parle de nomadisme en entreprise dès lors que les collaborateurs accomplissent leurs tâches en dehors de leur poste de travail habituel. Selon le blog Ciel, mon bureau !,  cette pratique concerne environ 70% des cadres français. A l’échelle mondiale, en 2011, 1 milliard de travailleurs étaient des nomades.

On peut distinguer deux types de nomadisme en entreprise :

  • Le nomadisme intra-entreprise : il s’agit du travail effectué par le salarié en dehors de son bureau attitré, mais sans pour autant quitter les locaux de l’entreprise. Ce type de nomadisme inclut par exemple le travail accompli en salle de réunion, mais aussi les tâches réalisées via la visioconférence, qui représentent une mobilité virtuelle. Lorsque le collaborateur travaille en dehors des plages horaires traditionnelles, on évoque le nomadisme temporel ;
  • Le nomadisme extra-entreprise : ce terme regroupe les tâches effectuées par un collaborateur à l’extérieur des locaux de l’entreprise. Les travailleurs mobiles par leur fonction sont bien sûr concernés, mais aussi ceux qui pratiquent le télétravail de manière ponctuelle (pour boucler un dossier le week-end, par exemple) ou contractuelle (quelques heures par semaine, par exemple).

Le nomadisme en entreprise présente différents atouts, notamment un gain en flexibilité puisque le salarié n’est plus contraint de passer de longues minutes dans les transports. La productivité est elle aussi accrue, puisque le collaborateur n’est plus interrompu dans ses tâches (on estime qu’un cadre ne peut pas consacrer plus de 4 minutes à une tâche avant d’être interrompu).

Les métiers les plus concernés par le nomadisme

En raison de leur nature, certaines professions sont particulièrement touchées par le nomadisme en entreprise. C’est le cas par exemple des fonctions commerciales : les employés commerciaux sont bien souvent amenés à pratiquer leur métier sur le terrain, en clientèle.

Avec l’essor d’internet et des nouvelles technologies en général, d’autres professions sont désormais bien souvent pratiquées à domicile ou dans des bureaux partagés. Impossible de dresser une liste exhaustive des métiers concernés par le nomadisme en entreprise, mais certaines professions sont toutefois identifiables. Le secrétariat est ainsi un domaine fréquemment pratiqué en télétravail. Les métiers liés à l’informatique et au web font également partie des professions touchées par le nomadisme : développeur web, référenceur naturel, rédacteur, etc. Enfin, les consultants et les coachs figurent eux aussi dans la liste des principaux métiers pratiqués en télétravail.

Source : www.ciel-mon-bureau.fr


Les commentaires

No comment picto Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !


Poster votre commentaire

Vous devez être inscrit et connecté pour commenter les articles

M'inscrire Me connecter